AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 

 → c'est grave docteur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ϟ messages : 87
ϟ date d'inscription : 18/08/2012

MessageSujet: → c'est grave docteur ?   Mer 16 Jan - 12:48

c'est grave docteur ?



nervous disorder
Phobie sociale → trouble de l'anxiété caractérisé par une crainte persistante et intense, causant une détresse considérable et une capacité diminuée dans la vie quotidienne. Elle est causée par la crainte, pour un individu, de se trouver face à une situation sociale durant laquelle il s'expose à une interaction avec d'autres individus. Celles-ci craignent d'être vues comme anxieuses, bizarres, distantes, folles ou stupides. De facto, elles s'isolent et peuvent même commettre l'irréparable.
Trouble de l'humeur → trouble de l'humeur caractérisé par un état dépressif, un sentiment d'incapacité, une absence de goût de vivre pouvant, dans les cas les plus graves, conduire au suicide. On compte également dans cette catégorie toutes dépressions aggravées.
Bipolarité → anciennement classifié sous les termes de psychose maniaco-dépressive. Les individus faisant l'expérience d'épisodes de manie font également l'expérience de symptômes, d'un état mixte ou d'épisodes dépressifs durant lesquels l'excitation et la dépression sont ressenties en même temps. Un état maniaque très intense peut conduire à des symptômes psychotiques tels que les délires et les hallucinations.
Hypomanie → état psychologique caractérisé par un trouble de l'humeur, laquelle peut être irritable, excitée, persistante et omniprésente, ainsi que par des pensées et des comportements concomitants. Contrairement aux maniaques, ils sont régulièrement productifs et ne présentent pas de symptômes psychotiques. Les hypomaniaques sont également davantage sujets à l'hypersexualité.
psychotic disorder
Manie → le maniaque est caractérisé par une modification de l’humeur, et la survenue de certains symptômes tels de l’activité sans repos, de l’agitation improductive, difficultés de concentration, troubles au cours de la pensée, hypersensibilité affective, une réduction du besoin de sommeil... La manie peut conduire le patient à perdre la notion du vrai ou du faux, et le pousse souvent à des comportements exagérés ou irréparables.
Hallucinations → définie classiquement comme une « perception sans objet ». Elle se distingue d'une illusion, qui est une perception anormale d'un stimulus externe. Les hallucinations peuvent affecter chaque sens — vue, ouïe, odorat, toucher et goût — isolément ou simultanément. La schizophrénie peut être une cause d'hallucinations.
Schizophrénie → maladie mentale se développant généralement au début de la vie adulte. Elle est caractérisée par des difficultés à partager une interprétation du réel avec les autres, ce qui entraîne des comportements et des discours bizarres, parfois délirants. La schizophrénie entraîne une déréalisation (impression d'étrangeté du monde, qui paraît irréel, flou, qui manque de sens) et une dépersonnalisation (impression de sortir de son propre corps).
Dépersonnalisation → trouble dissociatif dans lequel un individu éprouve de manière durable ou répétitive des sentiments de dépersonnalisation et/ou de déréalisation. Le critère diagnostic inclut des sentiments persistants ou récurrents de détachement ou d'éloignement de soi-même.
Troubles délirants → terme diagnostique dénotant un trouble mental psychotique qui est caractérisé par un ou plusieurs délires dénués de sens. On utilise communément le terme de "paranoïa", quoique ces troubles sont appelés troubles délirants dans la dénomination internationale.
Monomanie → délire caractérisé par une préoccupation unique. La monomanie intellectuelle caractérise un patient obsédé par une ou plusieurs idées délirantes. On compte parmi elles la cleptomanie (maladie mentale qui se caractérise par une obsession à voler des objets, cette monomanie pouvant se porter sur des objets d'importante ou de faible valeur), la pyromanie ( impulsion caractérisée par une fascination extrême pour le feu chez l'individu. Dans les cas les plus graves, cette monomanie se traduit par des pulsions qui poussent le patient à provoquer lui-même des incendies comme exutoire à un excès de tension qui provoque soulagement et gratification) ou l'érotomanie ( trouble délirant dans lequel l'individu affecté est persuadé qu'il est aimé par un autre individu, habituellement inconnu). On parle aussi de monomanie suicidaire ou homicide.

developmental disabilities
Psychopathie → trouble de la personnalité qui a été décrit comme étant caractérisé par des émotions peu profondes (en particulier une crainte réduite), un manque d'empathie, de l'égocentrisme, de l'impulsivité, de l'irresponsabilité, de la manipulation et un comportement antisocial comme un mode de vie criminel et instable. Les psychopathes ne sont pas tous violents ; ils utilisent la manipulation pour obtenir ce qu'ils souhaitent. Les psychopathes détestent l'ennui et ont un besoin excessif d'action et de stimulation. Ils enfreignent fréquemment la loi, commettent des crimes et risquent leur santé.
Sociopathie → considérée comme un trouble de la personnalité dont le critère principal d'identification est la capacité limitée, pour les personnes montrant les symptômes du trouble, à ressentir les émotions humaines, aussi bien à l'égard d'autrui qu'à leur propre égard. C'est ce qui peut expliquer leur manque d'empathie quand ils sont confrontés à la souffrance des autres, témoignant d'une incapacité à ressentir l'émotion associée à l'empathie ou la souffrance. Les individus atteints de trouble de la personnalité antisociale ont souvent des problèmes avec les figures d'autorité.
Trouble oppositionnel avec provocation → ensemble de comportements négativistes, hostiles ou provocateurs envers des figures autoritaires, allant au-delà d'un comportement infantile habituel. Les individus souffrant de ce trouble peuvent se montrer agressifs et colériques. La colère souvent persistante, un tempérament difficile, une hyperactivité motrice et une perception très négative de l'autorité sont les symptômes communs du trouble oppositionnel avec provocation. Les enfants et adolescents souffrant de ce trouble ennuient les autres sans but apparent, les accusent plutôt que d'avouer leurs erreurs et sont facilement agacés.
Trouble de la personnalité violent → changements du comportement et de l'attitude qui peuvent typiquement survenir durant la fin de l'adolescence et au début de l'âge adulte et, en de rares occasions, l'enfance. On parle ici de masochisme ( recherche du plaisir dans la douleur. Cette douleur peut être psychologique comme les humiliations ou physique) et de sadisme (recherche de plaisir dans la souffrance. elle peut être physique ou morale : domination, contrôle, et est volontairement infligée à autrui).


(les définitions ont été prises sur WIKIPEDIA. pour plus d'informations, n'hésitez pas à taper le nom de la maladie et d'aller regarder. de plus, des idées de maladies sont les bienvenus: n'hésitez pas à faire vos propositions!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bohemian-rhapsody.bbfr.net
 

→ c'est grave docteur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est grave docteur ?
» je bug grave !!! (regarder le screen)
» Accent Grave sur la tête des ex-militaires haitiens.
» Docteur Who
» "Tu...veux un ...ballon ? " (Yora D. Glutoni,le Docteur Joyeux )[en cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AUTOUR DE MOI, LES FOUS. :: I NEED NO SYMPATHY.-